nous recrutons

Référence

retour liste

Pôles d’hospitalisation de psychiatrie (268 lits) et gymnase au Centre Hospitalier Alpes-Isère à Saint-Egrève

Saint-Egrève (38)

Maître d’ouvrage
Centre Hospitalier Alpes Isère

Équipe
Architecte : Groupe-6 architectes (Grenoble)
Bureaux d’études : BETREC IG, ADRET ingénierie

Missions BETREC
Études de structure béton armé / charpente métallique, démolition et désamiantage  VRD – Économie du gros-œuvre, fluides / électricité, SSI et Qualité environnementale

Dates
2011 – 2019

Surface (DO)
20 000 m²

Budget
33 500 000 €

Présentation du projet

Le projet, situé au cœur du Centre Hospitalier Alpes Isère, s’inscrit dans un site historique (patrimoine bâti au XIXe siècle) offrant de larges vues sur les massifs montagneux environnants. Après le désamiantage et la démolition de 32 bâtiments existants, il comprend la réalisation des bâtiments suivants :

– le pôle PHAR/PIJ, accueillant des enfants et adultes souffrant de troubles envahissant du développement, constitué de 4 unités de 14 lits, ainsi que d’un accueil de jour, de services de consultation, et d’une zone de balnéothérapie,

– les pôles psychiatrie adultes 1 et 2, accueillant chacun 4 services de 25 lits et des services de consultation,

– le pôle APEX accueillant un service de 12 lits ainsi qu’un plateau technique de compétences pour les spécialités médicales et l’ergothérapie.

– la salle des Sports.

L’architecture des bâtiments respecte l’environnement actuel des vastes parcs plantés, en conservant un maximum d’arbres existant, et en créant de nombreux patios intérieurs mais, il s’inscrit également dans un site déjà construit en cherchant une homogénéité à la fois avec les bâtiments construits récemment et avec ceux, plus anciens du XIXe siècle.

Performances environnementales

Construction neuve dans une démarche de qualité environnementale ; travail sur l’implantation des bâtiments pour favoriser une approche bioclimatique ; performance thermique de l’enveloppe : surisolation par l’extérieur ; pénétration de la lumière naturelle validée par calcul de Facteur de Lumière du Jour ; protections solaires extérieures mobiles ou fixes selon les façades ; pilotage de l’éclairage sur sonde de présence et luminosité ; travail sur l’étanchéité à l’air ; menuiseries alu, double vitrage ; chauffage raccordé sur chaufferie centrale et récupération de chaleur sur la cimenterie voisine ; toitures végétalisées ; revêtements intérieurs sans COV ; chantier vert.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer